AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum a maintenant 2 mois, et un grand merci à vous tous ♥️

Partagez | 
 

 And he shall smite the wicked ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MODÉRATRICE
Voir le profil de l'utilisateur

circle of life
❧ MESSAGES : 55
❧ AGE IRL : 24
❧ LOCALISATION : Meadow Lake


Livre de Conte
❧ CITATION: I'll cut your heart out with a spoon.
❧ LIENS:

MessageSujet: And he shall smite the wicked ~   Jeu 5 Avr - 22:41




Ce n’était pas une chose facile. Être sheriff. Au départ, il n’avait jamais pensé qu’il en serait capable. En effet, William n’avait jamais cru qu’il serait capable de faire respecter la loi. Et, il ne devait son poste qu’à son amitié avec le Prince Jean, qui semblait lui faire confiance et lui forcer la main. C’était vrai quoi, William avait longtemps été le gamin à qui on donne des coups de pied au cul parce qu’il traîne sur la route. Et orphelin, en plus. Alors le voir maintenant se pavaner avec son grade de sheriff, ça pourrait éventuellement faire rire.

Mais, il y avait sans cesse cette horrible petite pensée dans l’arrière du crâne qui faisait que les choses étaient toujours compliquées. Ouais, non, William, c’était le larbin du prince Jean. Et, s’il y avait bien une chose que William ignorait, c’était que le Prince Jean ne se servait que de lui pour faire son sale boulot. Le prince, lui, ne se mêlait jamais à la foule, alors, quand il s’agissait des taxes, la foule déchaînée gueulait sur celui qui représentait le prince. A savoir le sheriff. A savoir, William. Peut-être était-ce à cause de ça que William était devenu morose. Il aurait tout fait pour Jean. Franchement, il aurait tout fait pour son ami le prince. Même aller jusque dans la forêt pour tenter de trouver de l’or, même s’il n’avait aucune idée de comment il pouvait en trouver. Et même s’il venait de se faire agresser par des villageois en colère. Et même s’il avait l’épaule blessée, la clavicule probablement fêlée. Et même s’il avait une coupure sur l’œil. Le prince était un être horriblement capricieux. Mais William faisait tout pour son ami Jean, et, cela le forçait donc à aller dans la forêt chercher cet or.

William ne comprenait pas pourquoi Jean adorait tant l’or. Ce n’était qu’un caillou. Tout ce que William réclamait, c’était l’attention positive de quelqu’un. Mais, passer de petit orphelin à celui que tout le monde déteste parce qu’il traîne avec le prince… Ca n’achète pas les bonnes mœurs. Alors, bien sûr, voir la belle Marianne aller courir avec Robin, ça brise le cœur. William était morose. A cause de tout ça.

Une fois profondément enfoui dans la forêt, il finit par se laisser tomber. Il déposa son glaive à terre, et défit son chemisier dans l’espoir de voir la blessure à la clavicule. Invisible, bien entendu. Ce n’était pas la première fois qu’il était blessé. Dieu lui avait donné une carrure imposante. Peut-être pour protéger le frêle petit Jean. Certainement. Lançant un coup d’œil circulaire à la clairière dans laquelle il s’était arrêté, il se rendit compte qu’il s’était écarté de trop. Il avait trop marché, trop vite. Certainement. Il ne reconnaissait pas les arbres. A tous les coups, il avait probablement passé la frontière entre le royaume du prince Jean et celui du Prince Charmant. Ou un truc dans le genre.

Mais à vrai dire, William s’en foutait. Il avait la paix, ici au moins. Pas de Jean pour lui gueuler d’aller tirer encore une pièce à ce pauvre prêtre, ou une pièce aux gosses qui ne réclamaient que du pain. Sérieusement. William le faisait, mais que par simple égoïsme de survie : s’il ne le faisait pas, il perdait sa place. Et, ça faisait de lui un couard, quelque part. Un pauvre chien apeuré qui a peur de se rebeller. Mais, quand on a été tiré de la rue par quelqu’un comme Jean, on lui doit ça toute son existence. Surtout dans ce royaume. Surtout depuis que Richard est parti à la guerre quelque part.

« Bordel de merde. » lâcha-t-il, lorsqu’il sentit le sang couler le long de sa tempe. La coupure au sourcil, après une bousculade musclée sur la place du village, venait de se rouvrir. Il se pencha, tira une fougère et la déposa sur le front, dans l’espoir de stopper le saignement. Il resterait rien là, dans la forêt. C’était calme. Pas de Jean. Pas de Robin. Pas de Lady Marianne pour lui briser le cœur.

Un grand incompris ? Oui, c’était ça. William n’était autre qu’un grand incompris. Mais, aussi, qui irait chercher à comprendre ce bonhomme ? Hein ? Il était le sheriff. Il était le méchant dans l’histoire. L’intermédiaire entre le peuple et le prince. Le bouc émissaire et celui sur qui on peut taper. Enfin. Que pouvait-il faire après tout ?

Un bruit sur sa gauche. Tournant immédiatement la tête vers l’origine du bruit, il vit une silhouette s’avancer d’entre les branchages. A la gueule de la bête, il devina son identité. Un loup. Comme s’il ne lui manquait plus que ça. Et avec du sang plein les mains, il se doutait bien que le loup n’était pas là pour se faire gratter le ventre. Et, en l’espace d’un instant, la main de William se retrouva enfermée entre les mâchoires de la bête. Faibles réflexes. Pas habitué à la vie sauvage. La vie de la ville, il connaissait. Mais la vie dans la nature. Pourquoi est-ce qu’il avait accepté cette mission de la part du prince Jean ? POURQUOI ?

Donnant un coup de poing de sa main libre sur le crâne de l’animal, il donna aussi un coup de pied dans les côtes de celui-ci qui se recula et se mit à grogner, tout en faisant les cent pas. Circulaires. Gémissant, William bloqua sa main blessée sous son aisselle opposée, pour contraindre le saignement, et fixa l’animal.

Ouais non, franchement, il y avait mieux comme plan. Se faire bouffer par les loups. Et puis quoi encore ?



_________________

Cerberus Nick Fright
pluie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

And he shall smite the wicked ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: a little princesse was crying for her love :: Vivre dans les contes-
Sauter vers: